• Il était une fois... Leo

    Toi mon prince, mon amour, mon petit chéri... que ta perte m'est difficile à assumer... ma peine si grande... mon chagrin si immense... que c'est dur de vivre sans toi et surtout de savoir que le RESTE TOUT ENTIER de ma vie se fera sans toi...

    Le diabète sucré chez le chat

    Il a un peu moins de 16 ans je prenais le café chez ma copine Dorothée lorsqu'une petite boule de poils noire me grimpe dessus et file jusqu'à mon cou pour me faire des câlins.

    - "Qu'il est chou ce minou ! Whaou !" (et oui, Figaro n'était pas câlin du tout...)

    Et Dorothée de rétorquer : "Ben tien, tu veux pas le récupérer, on ne peut pas le garder".

    Dorothée allait bientôt accoucher et ne pouvait/voulait pas prendre de risque avec la toxoplasmose.

    - "Hein ? Quoi ? Mais..., avec Figaro ?..." Par contre mon Leo j'ai craqué en te voyant, alors que cela n'avait pas été la même chose avec Figaro. Après avoir dit à contre-coeur "Non, désolée, ce n'est pas possible..." j'ai caressé encore et encore ton petit corps contre moi, tu t'es approché de mon menton et tu m'as caressée avec ta tête...

    - "Bon ok, je fais un test sur 3 jours, mais si Figaro ne l'accepte pas, je te le ramène !"

    Nous voilà partis tous les deux à mon appart pour les présentations. Dur dur !! Figaro n'était pas franchement d'accord quand il m'a vu arriver avec un autre chat noir ! Il faut dire qu'il avait 3 ans et qu'il était le roi dans cet appart où deux humains faisaient absolument tout ce que 'Monsieur' désirait !

    Mais tu étais une perle mon Leo, tu as fait comprendre à Figaro que c'était lui l'ancien et que tu ne prendrais jamais sa place. Durant toute votre vie ensemble, alors que c'était toi qui protégeait notre territoire des autres matous, tu l'as toujours respecté et traîté comme ton aîné.

    Adopté ! Je le garde ! Me voilà à 21 ans maîtresse de deux magnifiques chats européens noirs mais je n'avais aucune idée alors de ce que cela voulait dire !!

    Bon allez ! Tu t'appelles comment déjà ? Hyos ? Yos ? Iyos ? Grrr ! Trop compliqué !! (Même si j'avoue que cela t'allait finalement "magiquement" bien). Pragmatique, je prends le calendrier des noms de chats... 1995 c'est celle des "L"... voyons-voir... hum pas grand-chose en L... "Leo ? Leo ça te va ?" Et là tu lèves, comme tu l'as fait à chaque fois, ta petite bouille vers moi en émettant un "crawou" (car Leo ne miaulait pas, il faisait "crawou" !). Leo, Leo, Leo ?... Combien de fois j'ai appelé ton nom, combien de fois, je vais le crier en pleurant ??...

    De 21 ans à 37 ans, je les ai aimés comme des enfants, je m'en suis occupée comme tels, je les ai vus vieillir et mourir. Ils ont vécu ma première séparation, mes déménagements, la rencontre avec mon mari... Ils m'ont vu devenir adulte... Que de temps passé et de souvenirs.

    Ma mère, par exemple, est une personne qui ne peut pas comprendre l'amour que l'on voue à un chat, c'est dommage, elle aurait été bien moins déçue qu'avec les 3 (sur 4) hommes de sa vie et ses 2 (sur 3) enfants !!

    Si comme elle vous ne connaissez pas ce sentiment d'amour pour un chat, quittez vite ce blog, sinon vous me prendrez pour une folle !!!

    Leo était une force de la nature, un battant, un chat d'une extrême patience. Il a subit des centaines de prises de sang chez le vétérinaire, fait autant d'aller-retour en voiture, il acceptait sans rechigner les médicaments (sauf quand il sentait que ce n'était pas bon pour lui, mais comment aurais-je pu savoir ??!) et il était à l'heure ou quand je l'appelais pour ses injections d'insuline. Il se mettait en position et je n'avais "plus qu'à"

    Leo était un chat respecteux. Il ne s'est jamais imposé à mon mari lorsqu'il venait me rejoindre dans notre lit. Parfois quand il sentait qu'un moment amoureux se préparait, il se mettait au pied du lit et attendait que je l'invite dans mes bras avant de venir me rejoindre (comme un accord car finalement le moment amoureux ne se précisait pas !) . Mon mari à gauche, mon loulou à droite ! J'étais une femme archi-comblée d'amour...

      


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    daisycharles
    Jeudi 1er Mars 2012 à 22:44

    je suis emue quand je lis ton blog j ai envie de pleurer , moi j ai decidé d adopter deux chats après la perte de ma petite daisy il y a dix ans déja...je dois les ramener a la maison fin avril 2012 normalement , jèspere que tu te portes mieux et que malgré la perte d'un ETRE chèr tu arrives doucement à faire le deuil mais je sais que cela prendra du temps et pendant ce temps ,  tu aura toujours cette gene dans la gorge, qui empeche de deglutir et voir meme de manger... bonne nuit ... 

    2
    Vendredi 2 Mars 2012 à 09:12

    Bonjour et merci pour ton commentaire, c'est bête ou égoïste je ne sais pas, mais ça 'fait du bien' de savoir qu'on est pas seul à souffrir autant pour des chats... Mais comme tu le dis, mes chats étaient des êtres très chers à mon coeur et même si j'ai conscience que c'est la vie, qu'ils ont bien vécu à mes côté et longtemps, je n'arrive toujours pas à 'aller mieux'... Dans 5 jours cela fera déjà/seulement 1 an que Leo est parti. Je n'arrête pas de penser à ses derniers jours,... comme je voudrais remonter le temps et passer à nouveau ces 3 dernières semaines de vie pour lui dire encore combien je l'aime, pour le garder non stop dans mes bras et lui faire tout plein de bisous... C'est d'autant plus dur que d'ici 2 à 3 mois nous aurons fini de construire notre maison et je vais quitter 'notre appartement' où je les vois encore de partout...


    N'as-tu pas pu ou pas voulu prendre d'autres chats après la mort de ta daisy ?... Moi j'en suis incapable pour le moment, j'ai le sentiment de trahir mon amour pour eux (surtout Leo), j'ai l'impression que si j'ai d'autres chats je ferais comme tout le monde et tournerai cette page de ma vie mettant ainsi mes titous dans mon passé et JE NE VEUX PAS !! Je veux continuer à les aimer même morts, même si je sais que ce n'est pas bon pour moi... visiblement mon deuil va être long, très long... et bien plus dur que pour d'autres êtres chers disparus...


    La semaine dernière Franck (mon ex qui a sauvé Figaro il y a 20 ans) m'a demandé si je pouvais m'occuper pendant une semaine de vacances, de Bigoudi (5 ans environ), la chatte de ses parents, morts il y a 3 et 1 an. Et j'ai craqué pour cette femelle qui vit dans un sous-sol poussiéreux. Franck cherchant à s'en "débarasser", il se pourrait que je finisse pas la prendre chez moi dans plusieurs mois... j'y pense... on verra...


    Mais tu vas voir, tu vas te régaler avec 2 chats... Mâle ? Femelle ? C'est génial... j'espère que tu auras de bons compagnons et qu'ils vivront très longtemps et en bonne santé avec toi :o)


    Merci encore pour ton commentaire qui panse un peu mon petit coeur si triste... Et merci aussi à mon mari si patient (même s'il ne me voit pas pleurer) qui m'apporte tous les jours beaucoup d'amour et de tendresse.


    Muriel

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :